Chat roux couché sur un lit
Santé6 minutes de lecture

Allergies chez le chat : comment les reconnaître et les soulager

Publié le 11 avril 2023
Mis à jour le 14 avril 2024

Tout comme nous, nos chats peuvent être sujets à diverses allergies. Alimentaires, respiratoires ou cutanées, les allergies peuvent toucher votre petit félin tout au long de sa vie. Savoir les identifier est indispensable pour le soigner et le soulager au quotidien. On vous explique tout sur les allergies chez le chat !

Une allergie, qu’est-ce que c’est ?

Le printemps arrive et votre nez vous le fait savoir ? Nous sommes beaucoup à souffrir d’allergies saisonnières mais aussi d’allergies plus permanentes. Nos félins peuvent également y être sujets, même si les causes sont souvent différentes des nôtres !

Allergie chez le chat

L’allergie se définit par un dérèglement du système immunitaire provoquant une hypersensibilité de l’organisme à une ou plusieurs substances présentes dans l’environnement ou l’alimentation. Elle peut s’exprimer par une variété de symptômes qui surviennent lors de l’exposition à l’élément allergène. Ils peuvent être immédiats (nez qui coule, asthme, vomissements…) ou s’exprimer sur le long terme (eczéma, atopie, alopécie…).

Quels sont les symptômes d’une allergie ?

Les symptômes d’une allergie peuvent être divers mais sont généralement en lien avec le type d’allergène auquel le chat a été exposé :

  • Démangeaisons : localisées ou généralisées, l’animal se gratte, se mordille, se lèche de manière excessive à certains endroits.
  • Perte de poils ou alopécie : suite aux démangeaisons, l’excès de grattage peut enflammer la peau et entraîner une perte de poils à certains endroits du corps.
  • Rougeur, urticaire, eczéma : sur les zones dénudées de poils, des plaques rouges peuvent apparaître, de même que des petites boules sous la peau de l’animal.
  • Inflammation de la peau, gonflements d’un membre : une partie de la tête du chat peut gonfler et devenir inconfortable pour lui.
  • Asthme allergique, difficulté à respirer : les bronches sont obstruées, le chat peut alors pousser des râles et respirer la bouche ouverte.
  • Troubles intestinaux : nausées, vomissements, diarrhées : bien que souvent associés à une allergie alimentaire, les troubles digestifs peuvent aussi être associés à toute autre cause d’allergie.
  • Choc anaphylactique : il s’agit de la réaction allergique la plus grave et sévère. Elle se manifeste par une baisse de la tension et des difficultés à respirer. C’est une urgence vitale qui nécessite une prise en charge rapide par un vétérinaire.

Quelles sont les causes d’allergie les plus fréquentes chez le chat ?

Vous avez remarqué certains symptômes d’allergie chez votre chat mais vous en ignorez la cause ? Voici les causes d’allergies les plus fréquemment rencontrées chez le chat.

Chat perché sur un arbre

L’allergie aux puces ou DAPP

Bien connues des heureux maîtres de chats et de chiens, les puces sont un fléau fréquent chez nos animaux. Malheureusement pour certains d’entre eux, en plus d’être désagréables, les puces leur provoquent une réaction allergique. On parle alors de dermatite par allergie aux piqûres de puces ou DAPP chez le chat.

L’allergie peut se déclarer lors d’une infestation comme lors d’une mise en contact brève. Elle intervient lors de la morsure de la puce, car c’est la salive de cette dernière qui contient l’allergène. L’allergie se manifeste par l’apparition de démangeaisons chez le chat qui se gratte, se mordille et se lèche excessivement. Un autre signe caractéristique est la présence de croûtes souvent situées sur le dos de l’animal. La peau est rouge et irritée et le chat perd ses poils par plaques.

Le traitement de l’allergie aux puces passe par l’éradication des puces sur le chat, ses congénères mais aussi son environnement. On estime que plus de 80% de la population de puces (hors adultes) est présente dans l’environnement. Certains endroits de nos intérieurs sont d’ailleurs très favorables à leur développement (tapis, moquette, paniers…) et il est essentiel de traiter tout l’environnement pour s’assurer de les éradiquer.

Le traitement du chat est également indispensable. Spray, pipettes antiparasitaires répulsives, cachets… les solutions anti-puce pour chat sont nombreuses pour venir à bout des puces et autres parasites externes sur votre petit félin. Votre vétérinaire pourra vous aiguiller sur le choix à faire.

La meilleure façon de combattre l’allergie aux puces chez le chat reste la prévention. En traitant régulièrement votre environnement et votre chat, vous éviterez ainsi une infestation et tous les désagréments qui en résultent !

L’allergie alimentaires chez le chat

Bien que relativement rares chez nos animaux de compagnie, les allergies alimentaires sont possibles chez le chat. L’allergène peut aussi bien être contenu dans la viande (bœuf, porc…), les céréales (blé, soja, orge…) ou encore les produits laitiers.

L’allergie alimentaire du chat peut se manifester par des problèmes de peau comme par des troubles digestifs. Ainsi, un chat allergique à son alimentation aura tendance à se gratter de manière soutenue, en particulier au niveau de sa tête, de son cou et de ses oreilles. Il est possible d’y observer des croûtes pouvant rappeler l’allergie aux puces. Bien que possibles, les symptômes digestifs sont tout de même plus rares. Un chat allergique à sa nourriture peut être pris de diarrhées, flatulences ou vomissements.

Chat allergique mangeant dans sa gamelle de croquettes

Le diagnostic d’une allergie alimentaire n’est pas toujours simple à poser. En effet, les symptômes étant communs à d’autres allergies, votre vétérinaire procèdera certainement par élimination. Une fois le diagnostic posé, une seconde phase entre en jeu : l’identification de l’allergène. La meilleure stratégie à adopter est le régime d’éviction qui consiste à proposer au chat une alimentation composée d’ingrédients que votre chat n’a jamais consommés. Par exemple, il s’agit de trouver une protéine que votre chat n’a jamais mangée (poisson, agneau, canard…) et de lui proposer pour une période d’environ deux mois, jusqu’à ce que les symptômes de l’allergie alimentaire aient disparu. Par la suite, le vétérinaire réalise un “test de provocation” en réintroduisant un à un les aliments susceptibles d’avoir déclenché la réaction allergique.

Par la suite, il sera important de mettre en place une alimentation qui ne contient pas l’allergène auquel il est sensible. Des croquettes hypoallergéniques ou sans céréales peuvent par exemple prévenir les risques de réactions allergiques chez votre chat.

L’allergie cutanée ou respiratoire chez le chat

En cas d’exposition prolongée à un élément allergène (shampooing, crème, moisissures, acariens, pollens…), une réaction allergique cutanée peut se manifester. Le dérèglement du système immunitaire provoque alors une inflammation de la peau ou des voies respiratoires. Les symptômes dermatologiques sont alors une peau irritée, de nombreux grattages et des lésions cutanées pouvant s’infecter. Les symptômes touchant les voies respiratoires sont des yeux larmoyants, un écoulement nasal, de la toux, des éternuements ou de l’asthme.

Bien que relativement rares chez nos animaux de compagnie, les allergies alimentaires sont possibles chez le chat.

L’identification d’une allergie cutanée ou respiratoire n’est pas simple et demande généralement beaucoup de patience pour trouver l’allergène responsable de la réaction. De la même façon que nous, nos chats peuvent souffrir d’allergies saisonnières provoquées par le pollen. Si vous observez les symptômes caractéristiques d’une allergie chez votre chat, nous vous conseillons de vérifier quelques points comme l’utilisation d’une litière végétale sans poussière, de produits ménagers non nocifs pour les animaux ou encore de produits d’hygiène pour chat respectueux de sa sensibilité (shampooing au PH neutre, antiparasitaire naturel…). Si avec ces changements les symptômes ne disparaissent pas, votre vétérinaire pourra procéder à des tests sanguins (sérologiques) ou cutanés (IDR). Une fois l’allergène identifié, il est possible de réaliser une désensibilisation.

Chat se léchant

La dermatite atopique féline ou syndrome atopique félin

La dermatite atopique féline est souvent méconnue et difficile à identifier. Tous les experts ne s’accordent pas sur le terme “dermatite atopique” qui se réfère à un caractère héréditaire et influencé par la génétique du chat. Ce lien de causalité serait en effet difficile à démontrer chez le chat, contrairement à l’Homme ou au chien.

Le syndrome atopique félin peut se manifester chez le chaton comme chez le chat adulte. Le chat est alors sujet à des réactions allergiques pouvant être causées par différents allergènes présents dans l’environnement ou son alimentation ou à cause d’une émotion forte comme le stress.

Les symptômes peuvent être variés, du grattage excessif aux troubles digestifs ou encore à l’asthme. Le diagnostic se fait par éviction de toutes les autres causes d’allergies possibles. Le traitement du syndrome atopique félin passe d’abord par l’élimination des symptômes et d'éventuelles complications. Votre vétérinaire pourra ensuite mettre un place un traitement par immunothérapie et symptomatique.

Tout comme leurs maîtres, les chats peuvent souffrir au cours de leur vie de réactions allergiques. Bien que souvent bénignes, ces réactions sont désagréables pour votre chat et nécessitent une visite chez votre vétérinaire. Celui-ci pourra vous aider à trouver un traitement efficace pour soulager votre chat et favoriser son bien-être au quotidien.

Croquettes sans céréales pour chien

Abonnez-vous à nos croquettes !

Économisez 10% sur toutes vos commandes

La sélection de la rédaction
Croquettes Chat Saumon - Sans Céréales - Pour Chat Stérilisé
Croquettes Chat Saumon - Sans Céréales - Pour Chat Stérilisé
46,90 €Acheter
Croquettes Light pour Chat Stérilisé - Poulet & Riz
Croquettes Light pour Chat Stérilisé - Poulet & Riz
49,90 €Acheter
Kit plaisir chat
Kit plaisir chat
25,00 €Acheter